Aide de tiers

Si, suite à votre accident du travail, vous avez besoin de l'aide d'une tierce personne pour accomplir les gestes courants du quotidien (comme vous habiller, vous laver, manger), vous pouvez prétendre à une allocation complémentaire pour aide de tiers.

Le montant annuel maximum de cette allocation est égal à 12 fois le revenu minimum mensuel moyen garanti. L'allocation pour aide de tiers est exempte de cotisation de sécurité sociale et de précompte professionnel. 

Elle est octroyée lors du règlement de votre accident du travail. Si une nouvelle prothèse réduit votre besoin d'aide, l'allocation peut être revue. En cas d'hospitalisation ininterrompue de plus de 90 jours, l'allocation pour aide de tiers ne vous est plus versée. 

Une fois à la retraite, l'allocation est limitée à un montant forfaitaire.